Maritime, balnéaire, architecturale, surprenante… et hautement d’actualité, Le Havre a fêté ses 500 ans en 2017. Et nous a fait revoir la Normandie, sous les lumières d’une ville en plein renouveau. Grand air, parades, arts et spectacles, on prend le large en beauté !

Rétro-futuriste et panoramique, une cité d’art ou d’architecture ?

Reconstruite après-guerre par l’architecte visionnaire Auguste Perret, classée depuis 2005 au Patrimoine mondial de l’Unesco pour son urbanisme, Le Havre est une cité aux espaces panoramiques et aérés, traversés par un tramway ultramoderne. Ouverte sur son immense port, créé par François Ier en 1517, elle arbore ses deux kilomètres de plage au cœur de la ville, avec un front de mer animé alternant restaurants, espaces verts et belles cabines de plage en bois peint. Entre Brésil et Angleterre, c’est une toute autre vision de la côte normande qui se dessine, avec cette même lumière qui inspira les impressionnistes, du temps où Le Havre était déjà une station balnéaire très prisée des Parisiens…

Au terme du front de mer, on s’arrête au Bar du bout du Monde, à Sainte-Adresse. Tout près de là, Monet peignit son fameux Impression, soleil levant. On peut aussi grimper jusqu’à l’observatoire, au-dessus de l’immeuble Dufayel, découvrir en direct la vue époustouflante sous les variations du soleil. Le Havre est une ville très courue des architectes et des photographes. On y admire la tour-lanterne octogonale de 107 mètres de haut de l’église Saint-Joseph, signée Auguste Perret. Mais aussi, le Volcan, scène nationale du Havre, œuvre magistrale de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer. Même le complexe aquatique du quai de la Réunion, Les Bains des Docks, est une splendeur design conçue par Jean Nouvel.

En face du Volcan, dans le quartier Perret, on dépose ses bagages au Best Western ARThôtel, tout proche du bord de mer. Décoration contemporaine, terrasses avec vues panoramiques, l’établissement dispose d’un salon de thé proposant salades et plats chauds, ainsi que d’un room-service avec menus français, japonais ou italiens. L’hôtel, qui fait la part belle à l’art, est aussi doté d’une petite fantaisie architecturale : un ascenseur douche ! À proximité, on visite le musée André Malraux – deuxième collection impressionniste de France – où l’on peut également déjeuner ou prendre un thé, dans son restaurant face à la mer.

On peut ramener des souvenirs à l’image de la ville, en passant à Design Beach, la boutique de l’architecte havrais Vincent Duteurtre, square Foch. Et pour élargir ses horizons, les bocages du Pays de Caux, entre deux boucles de la Seine et ses falaises abruptes, Étretat, Deauville et Honfleur, sont à une demi-heure de route.

Et vous, qu’avez-vous découvert au Havre comme jamais auparavant ?!