img

Amoureux du grand écran, on plonge, à deux, seul ou en famille, dans les plus beaux décors de films, on découvre les coulisses du 7e art ou on embarque dans des salles de projection insolites. Nos itinéraires préférés spécial cinéphiles.

Paris : la Cité du cinéma

Aux portes de Paris, à Saint-Denis, la Cité du cinéma de Luc Besson se déploie dans une ancienne centrale électrique des années 1930, repérée par le cinéaste lors du tournage de Léon. Inaugurée en 2012, ce mini « Hollywood-sur-Seine », habituellement fermé au public, ouvre ses portes à d’insolites visites guidées. Sous une nef magistrale de 200 mètres de long et 18 mètres de structures Eiffel, on circule dans ses studios, ateliers, écoles de cinéma. On y découvre secrets et anecdotes de tournages, tout en admirant décors, costumes et voitures de films célèbres (la Batmobile, notamment). Pour un séjour parisien à proximité, le Best Western 18 Hôtel Paris, accueille ses voyageurs dans un deuxième « chez soi », entre Montmartre et le marché aux puces. À deux pas aussi, du Studio 28, charmant cinéma d’art et essai du quartier montmartrois des Abbesses, où la salle et son décor sont signés Jean Cocteau.

Lyon : le Musée miniature & cinéma

©Enrique-Dans

Autre ville du 7e art, celle des frères Lumière, les inventeurs du cinématographe, dont le premier film, La Sortie de l’usine Lumière à Lyon, date du printemps 1895. Dans la désormais rue du Premier-Film, au centre du quartier lyonnais de Monplaisir, subsistent encore le hangar des usines et l’imposante Villa Lumière, devenus Musée Lumière. Les trouvailles des deux frères sont mises en scène dans la belle demeure bourgeoise, où l’on retrace l’histoire des images animées, depuis les lanternes magiques… Autre lieu culte, le Musée Miniature et Cinéma, dans le quartier Saint-Jean, est dédié aux effets spéciaux. On y admire la baguette de Harry Potter, la naissance de Batman, et dans une cage suspendue, l’horrible et fantastique Reine Alien des studios ADI, qui vient d’être restaurée. À proximité, dans une demeure du XVIIIe siècle, le Best Western Hôtel Saint Antoine, au cœur de la presqu’île, est idéal pour séjourner non loin de l’Opéra, du théâtre des Célestins, du Vieux Lyon et de la place Bellecour, ses cinémas et salles de spectacle…

©Steve-Collis

Lille : le Tati Roulant

©Guillaume-Baviere

À Lille, ceux qui se souviennent du Bus magique, série des années 1990 où mademoiselle Bille-en-Tête faisait vivre d’extraordinaires aventures à ses élèves, et ceux qui veulent aujourd’hui vivre une projection cinématographique des plus insolites, prendront le Tati Roulant : une salle de projection sur roues installée dans un bus à l’ambiance cosy. La programmation inédite de Marie Collot et Rémi Laidebeur, le duo à la tête de ce cinéma ambulant, rassemble cinéma d’auteur, films expérimentaux, chefs-d’œuvre de l’art en mouvement et diverses raretés. L’équipe organise également des ciné-concerts ainsi que des séances en plein air. On s’abritera pour quelques nuits au Best Western Premier Why Hôtel, qui recèle sous sa façade semblant sortie de 2001, l’Odyssée de l’espace, confort, design et modernité. Le tout, au cœur de Lille, entre la Grand’Place et le Palais des beaux-arts.

De votre côté, n’attendez pas le printemps pour nous poster vos plus belles escapades et aventures de voyageurs cinéphiles !