img

Où renouer avec les beaux jours, sinon sous la lumière méditerranéenne… et de préférence au cœur d’un authentique port provençal ? La Ciotat, cité des bateaux, de la pétanque et du cinéma ouvre grand ses bras avec toute la verve du Sud.

Toutes les Provences en une sur les quais du Port Vieux

La Ciotat, qui signifie la « cité », en occitan, a vu se réaliser les premiers films des frères Lumière, les inventeurs du 7e art, dont le fameux L’arrivée du train en gare de La Ciotat, tourné en 1895. On y visite encore le château du Clos des plages, résidence estivale de la famille Lumière, où eurent lieu les premières projections cinématographiques, et l’Eden Théâtre, le premier cinéma du monde, inauguré en 1889. Entièrement restauré en 2013, la salle historique est bien à l’image de cette ville en perpétuel renouveau. Après un passé prestigieux dans la construction navale, La Ciotat s’est désormais reconvertie dans la navigation de plaisance et le tourisme. Elle organise même son propre salon nautique, en mars, et plusieurs festivals dont l’un, fin mai, est bien sûr dédié aux débuts du cinéma.

Pour découvrir la ville, on ne manque pas de flâner dans le dédale de ses ruelles aux échoppes débordantes, sur fond de linge suspendu aux fenêtres dès la belle saison, dans une ambiance qui rappellerait presque l’Italie du Sud. La Ciotat, c’est aussi le berceau de la pétanque, inventée dans ses actuelles règles de l’art, par un champion local, en 1907. Pour s’initier à ce fameux jeu méditerranéen sur ses rivages d’origine, on fait escale au Best Western Premier Hôtel Vieux Port, La Ciotat. Décor ultramoderne et terrasse avec vue panoramique sur la baie, son emplacement sur le port est parfait pour les visites. Il possède de plus sa propre piscine sur le toit, avec sauna, bain à remous et un vaste solarium pour profiter des premiers rayons.

Toutes les splendeurs de la nature méditerranéenne

Des mythiques calanques jusqu’aux massifs trônant dans la garrigue, la nature provençale, s’illustre d’abord par ses rives d’azur. À La Ciotat, le littoral se déroule sur sept kilomètres alternant plages familiales de sable fin ou de galets, et criques sauvages plus inaccessibles. Les promeneurs partiront à la découverte des somptueux paysages des calanques, en commençant par celle du Muguel, au sud du port. Ses douze hectares classés « Jardin remarquable » rassemblent toute la flore méditerranéenne et offrent, depuis son belvédère, une vue imprenable sur la baie. Elle a sa propre plage paradisiaque, entre les falaises, tout comme sa voisine, la calanque de Figuerolles, à laquelle on accède par un charmant petit escalier.

Depuis La Ciotat, on peut faire un tour en bateau dans les sublimes calanques de Cassis – et en profiter pour visiter Cassis, typique petit port provençal – ou embarquer vers l’île Verte, en face. C’est l’unique île boisée de la région, et elle recèle aussi calanques et criques secrètes abritant la quiétude des baigneurs. De nombreuses activités aquatiques se pratiquent aussi en toute saison dans la baie : promenades en catamaran, kayak, baptêmes de plongée, mini-croisières… Rendez-vous à la base nautique de La Ciotat, qui centralise toutes les informations sur les loisirs maritimes, et n’oubliez pas de vous protéger quand même un peu du soleil !

À vous maintenant de nous faire partager vos plus belles escales de printemps en Méditerranée, autour de la baie de La Ciotat et des calanques provençales.